L’église Saint-Eloi, future mosquée ou salle d’obsèques civiles ?

L’église Saint-Éloi, dans le quartier de Puits-Berteau, est mise en vente au prix de 170.000 euros. Elle peut facilement s’adapter à d’autres activités.

La décision n’a pas été facile mais après un an de réflexion et de consultation des paroissiens, le diocèse met en vente une des cinq églises qu’il possède, sur les six de la paroisse vierzonnaise.

À vendre, 170.000 euros, bâtisse des années cinquante, bon état

Il y a une vingtaine d’années, la chapelle Saint-Vincent-de-Paul, située dans une propriété privée route de Paris, avait déjà été vendue. Mais cette fois, c’est un lieu de culte, l’église Saint-Éloi, qui va bientôt être présenté dans des agences immobilières, chez des notaires et sur un site Internet où l’on trouve tout. Comme n’importe quel bien immobilier : à vendre, 170.000 euros, bâtisse des années cinquante, bon état, comportant une nef de 26 mètres de long par 11,30 m pouvant accueillir plus de deux cents personnes. Vitraux contemporains. Trois petites salles attenantes. Terrain herbeux. Possibilité parkings. Proche services.

« Il y a eu débat et cela n’est pas facile à accepter pour tout le monde. C’est le seul bien mis en vente pour le moment », explique le père Alain Krauth.

Saint-Éloi est le lieu de culte le moins utilisé, situé dans un quartier qui a vécu de grands bouleversements démographiques. La baisse de population et l’évolution des pratiques religieuses ont signé la mort de l’église baptisée du nom du patron des métallos. « Dans les années cinquante et soixante, c’était pertinent de construire une église ici », précise le père Krauth.

Des contacts ont été pris avec de potentiels acheteurs : « Ce lieu peut facilement être adapté à d’autres activités, pour des entreprises et des artisans mais aussi des particuliers. Nous savons également que des associations recherchent une salle pour des obsèques civiles. »

Saint-Éloi pourrait aussi devenir une mosquée, l’Association des Marocains s’étant manifestée. La ville disposant déjà de nombreux bâtiments communaux ne serait en revanche pas intéressée.

Le Berry

——————————

Économe du diocèse de Bourges, Patrice Lemaréchal confirme à La Croix qu’une visite a effectivement eu lieu mais qu’aucune promesse de vente n’est encore signée. Conscient que la décision de céder l’église à la communauté musulmane risque de provoquer un émoi, il ajoute qu’une telle vente, encore hypothétique, nécessitera « un accompagnement » et « une réflexion » spécifiques.

En tout état de cause, »c’est l’évêque qui tranchera », l’association diocésaine étant propriétaire de l’édifice, construit après 1905. « Avec sa nef de 26 mètres de long par 11,30 m de large, pouvant accueillir plus de deux cents personnes, l’église Saint-Eloi a été bâtie dans le quartier de Puits-Berteau en 1955, une époque marquée par une forte croissance de la population », écrit le quotidien catholique.

Le Figaro

3 commentaires

  1. la vente des églises est une triste nouvelle. une salle d’obsèques civile on peut en construire ailleurs

    manuelle

  2. Ce qui se passe en France est de plus en plus dramatique. J’avais entendu dire que le pape avait interdit la vente des églises pour en faire des mosquées. Vous devriez vérifier.

    • Just another quick question – do you have a dedicated web site for LAY. I know that the one publisher I worked for set up a site for all the books. The problem is that a stagnant site is no good. Constant additions, social media, blogging as Quinn maybe would have to take place to keep people and search engines going to it.I will help in whatever way I can. I was also serious before, pack up the girls and come upstate. We can go all over to small ineeddnpent bookstores and to B&Ns.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.