Louis XX, le Roi sans trône, Daniel de Montplaisir

Les Français ont un roi.

Bien peu d’entre eux le savent. Encore moins connaissent sa personne. Ce roi a pourtant un visage, un nom, une existence. Il incarne un principe. Il a, peut-être, un destin. Son visage s’affiche parfois en couverture de magazines espagnols et latino-américains. L’homme est grand, beau, brun, souriant avec, dans le regard, une douceur et une franchise de bon aloi. Son nom est Louis-Alphonse-Gonzalve-Victor-Emmanuel-Marc de Bourbon.

Il est né le 25 avril 1974 à Madrid, sept cents soixante ans, jour pour jour, après Saint-Louis. Son arbre généalogique remonte à Hugues Capet, dont il descend au XXeme rang. Comme les princes d’Orléans, prétendants au trône de France, coule en lui le sang d’Henri IV, dont le séparent douze générations. Mais, à la différence de ses cousins, il descend en droite ligne de Louis XIV et non de son frère, Philippe d’Orléans.

Son existence se déroule aujourd’hui bien loin du pays de la couronne dont il est privé. Il vit à Caracas, où il exerce la profession de banquier. Le destin de Louis est donc de régner. L’infime probabilité d’une restauration n’empêche nullement le droit dynastique de produire ses effets, même s’ils demeurent théoriques. Pour les tenants de la Légitimité, le roi Louis XX n’est pas un mythe. Il succède par son titre à Louis XIX, autre roi sans couronne, le fils aîné de Charles X, emporté par la tourmente révolutionnaire de 1830. Le trône fait défaut mais l’homme, lui, est présent.

3 commentaires

  1. Ceci est mon commentaire :

  2. Bertho des Camps de Placy

    Voici mon commentaire :

  3. Sympathisant, intéressé pour suivi d(informations.
    Cordialement,
    P. CHARRETEUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.