Maxime, manifestant LMPT de 23 ans, condamné à 18 mois de prison !

Maxime LMPT

[via Solidarité Pour Tous] « Je me présente : Maxime G, j’ai 24 ans, je suis actuellement apprenti en BTS Génie Frigorifique à Lyon.

Lors de cette triste date du 23 avril 2013, jour du vote du projet de loi sur le mariage homo, j ai fait l’objet d’une arrestation pour des violences sur des agents dépositaires de l’autorité publique et d’une journaliste. On m’accuse injustement d’avoir porté à leur encontre des coups. Cela est faux, ils n’ont d’ailleurs aucun jour d’ITT.

Quant à cette journaliste, j’ai appris par la suite qu’elle était très connue dans le milieu de l’extrême gauche. Très soucieuse de prendre des clichés des manifestants anti-mariage, elle aurait effectivement essuyé des coups, mais ne venant pas de moi ! La preuve en a été apportée puisqu’elle ne m’a pas reconnu comme l’agresseur lors d’un tapissage deux heures après ..

Alors, même si mon comportement ce soir-là était un peu turbulent, il est certain que j’ai fait preuve d’un acharnement judiciaire sans précédent. Ayant refusé la comparution immédiate dans un premier temps, j ai été jugé un mois après. Je ne m’attarderai pas sur les clichés stigmatisants puisque la défense et le magistrat n’ont cessé de me décrire comme un « facho extrémiste » ou un « catholique intégriste ».

J’ai été condamné en première instance au quasi-double des réquisitions du procureur (chose rare). Procès politique ? Certainement car, le lendemain, mon avocat m’appelait pour me signifier que le parquet faisait appel de cette décision. Sans doute ont-ils jugé cette dernière peine trop légère!!!!

Pour l’instant, j’ai réussi à faire face aux frais d’avocat, très lourds pour un apprenti comme moi dont le salaire n’est qu’à 80% du SMIC (soit environ 1000 euros par mois), grâce l’aide de Solidarité Pour tous.

En appel, malgré l’excellente défense de mon avocat, Maître Frédéric Doyez (un des ténors du barreau de Lyon que j’ai pu solliciter toujours grâce à l’aide de Solidarité pour Tous), les juges sont allés encore plus loin! Dix-huit mois de prison, dont six mois fermes sans aménagement de peine, plus environ 10.000 euros d’amende et de frais et trois ans d’interdiction de stade et de participation à toute manifestation.

Il est évident que la Cour d’appel a jugé mes opinions politiques sans chercher à vérifier les faits qui m’étaient reprochés. Sans aucun doute, il s’agit d’un jugement politique comme ce fut le cas pour Nicolas Bernard-Buss au printemps dernier.

Malgré cela, je reste déterminé et continuerai à ne rien lâcher!« 

Rejoignez la page facebook de soutient à Maxime !

Un commentaire

  1. Je donne mon soutien entier avec mes camarades d’AF à ce jeune français qui comme tant d’autres est victime du sectarisme inculte et mesquin de l’oligarchie au pouvoir.Courage ami, ils ne nous feront pas plier, nous ne lâcherons rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.