Euthanasie : un projet de loi fin juin

Les vieux votent à droite ? Le financement des retraites est trop lourd ? Ou peut-être que, tout simplement, la Vie n’est plus quelque chose de premier dans ce monde… On se dit depuis 1975 que l’on peut supprimer la Vie à son commencement, pourquoi donc ne pourrait-on pas anticiper son terme ? La République a toujours travaillé à saper toutes les valeurs traditionnelles de notre société mais on aurait pu espérer que cette dernière considère la Vie comme une valeur non pas traditionnelle mais universelle : ce n’est visiblement pas le cas, comme le montre l’article suivant :

Euthanasie

Un projet de loi sur la fin de vie s’appuyant sur les propositions du professeur Didier Sicard, qui a remis son rapport mardi à François Hollande sera présenté au Parlement en juin prochain, a indiqué l’Elysée dans un communiqué. « Le président de la République a pris acte » de ce que, « malgré les apports indéniables de la loi Leonetti, la législation en vigueur ne permet pas de répondre à l’ensemble des préoccupations légitimes exprimées par les personnes atteintes de maladie grave et incurable », poursuit la présidence, en précisant qu' »un projet de loi sera présenté en juin prochain au Parlement.

Le chef de l’Etat a décidé de « saisir comme la loi le prévoit le Comité consultatif national d’éthique afin que celui-ci puisse se prononcer sur les trois pistes d’évolution de la législation ouverte par le rapport ». Il s’agit de savoir, premièrement, comment « recueillir et appliquer des directives anticipées émises par une personne en pleine santé ou à l’annonce d’une maladie grave, concernant la fin de sa vie ».

Deuxièmement, de définir « selon quelles modalités et conditions strictes permettre à un malade conscient et autonome atteint d’une maladie grave et incurable d’être accompagné et assisté dans sa volonté de mettre lui-même un terme à sa vie ».

Troisièmement de trouver « comment rendre plus dignes les derniers moments d’un patient dont les traitements ont été interrompus à la suite d’une décision prise à la demande de la personne ou de sa famille ou par les soignants », explique l’Elysée.
C’est « sur la base de ces avis » qu' »un projet de loi sera présenté au parlement en juin prochain », ajoute la présidence. L’Elysée précise que « des mesures seront proposées avant la fin de mai 2013 », par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, et celle de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso, concernant notamment le rapprochement des soins paliatifs et des soins curatifs.

Le Figaro

euthanasie (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.