Bruxelles : haro sur les auréoles et les croix !

Une anecdote. Une histoire de rien du tout. Quelques lignes dans la presse. Je vous raconte : à l’occasion des 1 150 ans de l’arrivée des saints Cyrille et Méthode dans ce qui deviendra leur patrie, les autorités slovaques ont décidé de lancer une pièce commémorative de deux euros. Représentant, bien sûr, les deux apôtres des Slaves. Que nenni. La Commission européenne n’en a pas voulu et exigé le retrait de « certains détails ». Lesquels ? Vous ne devinez pas ? Pas la moindre idée ? Mais, bien sûr, les auréoles des deux saints et les croix sur leurs vêtements !

Et nos bureaucrates bruxellois – que nous allons finir par détester si ce n’est pas déjà fait – d’expliquer qu’il s’agit de « respecter le principe de neutralité religieuse ». Et d’invoquer un fumeux règlement européen qui les autorise à procéder ainsi quand un « projet de dessin est susceptible d’engendrer des réactions défavorables parmi ses citoyens ». La Banque centrale slovaque a dû s’incliner. Les pièces mises en vente sont privées de ces « détails » qui révulsent Bruxelles et les abrutis – je pèse mes mots – qui, dans les différents États, dont le nôtre, ont voté un pareil règlement.

Allez, me direz-vous, il y a pire. On ne va pas en faire toute une affaire. Vous avez peut-être raison, mais je ne décolère pas. Je me souviens qu’avant la chute du Mur, avant l’effondrement du communisme, des fidèles slovaques ont risqué leur vie pour avoir diffusé l’enseignement de ces deux saints. Il faudrait rafraîchir la mémoire de nos ronds-de-cuir, de nos scribouillards, de nos gratte-papier qui, à Bruxelles comme à Paris, l’ont oublié ou n’en ont jamais rien su. Mais, c’est vrai qu’il ont une telle honte de ce qu’ils sont, de l’histoire qui est la nôtre, des valeurs qui ont nourri ce vieux continent ! Qu’ils s’en aillent tous, comme dirait Mélenchon.

Au fait, nos deux saints, Cyrille et Méthode, n’ont pas seulement apporté la parole de Jésus aux Slaves. Ils composèrent aussi un alphabet qui deviendra l’alphabet cyrillique. Un détail…

Boulevard Voltaire

2 commentaires

  1. Дарин Дончев

    Браво !

  2. Que Bruxelles reprend son manuel d’histoire! – L’Europe d’aujourd’hui est résultat des Grandes invasions des peuples pendant IV -VII siècle. La Bulgarie est né en 681 sur le nombril de l’Europe! La création de Bulgarie est la plus grande victoire de cette époque sur la scène de l’Europe. La Bulgarie est le premier pays qui réunit les peuples bulgare, slave et thrace en une nation. La Bulgarie change les forces sur le continent. La reconnaissance de titre de Chan Tervel [voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tervel_(khan)%5D en 705 ouvre largement les portes de Bulgarie vers la politique Européenne ( les députés de Bruxelles n’existent pas encore). Avec la victoire sur les Arabes en 717 la Bulgarie débute avec succès sur la scène politique d’Europe. Les politiciennes de Bruxelles ont une forte tendance d’oublier la leçon de l’Histoire et le fait que les Saints Cyril et Méthode ce sont des Bulgares donnés l’alphabet « Cyrillique » aux peules bulgares et tous les Slaves en Europe et en Russie. Et que Bruxelles reprend de nouveau son manuel d’histoire ! Cyrille ou Constantin le Philosophe, (né vers 827-828 à Thessalonique et décédé le 14 février 869 à Rome) et son frère Méthode, évêque de Sirmium (né vers 815-820 à Thessalonique et décédé le 6 avril 885 en Grande Moravie, probablement à Velehrad), sont connus comme « les Apôtres des Slaves », c’est-à-dire ceux qui ont évangélisé les peuples slaves de l’Europe centrale. Voici une carte de IX siècle : http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ac/Bg_IIWW_MAP.jpg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.