Pour un chef…

Si le fardeau est trop lourd pour toi, pense aux autres, derrière toi…
Si tu ralentis, ils s’arrêtent,
Si tu faiblis, ils flanchent,
Si tu doutes, ils désespèrent,
Si tu t’assoies, ils se couchent,
Si tu critiques, ils démolissent !
Mais,
Si tu marches devant, ils te dépasseront,
Si tu donnes la main, ils donneront leur peau !
Et si tu pries pour eux,
alors,
ils deviendront des saints…
Michel Menu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.