Miracle de Noël : les Chrétiens d’Orient chantent « Adeste Fideles » à Matignon

Mercredi 21 décembre, le premier ministre Bernard Cazeneuve donnait une réception à Matignon pour fêter Noël avec des Chrétiens d’Orient réfugiés en France. Il a notamment déclaré qu’ « aucune paix juste ne sera établie dans cette région sans que leur droit [des chrétiens d’Orient] à y demeurer soit absolument et définitivement garanti ».
Alors que les 70 enfants présents recevaient des cadeaux, le premier ministre a également (et étonnamment) rappelé :

Enfin, miracle de Noël, les murs de ce palais républicain auront pu entendre « Venez adorons le Seigneur » chanté dans la langue du Christ lorsque la chorale chaldéenne entonna « Adeste fideles » en araméen.

Paroles (en latin) :

Adeste fideles laeti triumphantes,
Venite, venite in Bethlehem.
Natum videte Regem angelorum.
Venite adoremus (ter)
Dominum.

En grege relicto humiles ad cunas,
Vocati pastores approperant,
Et nos ovanti gradu festinemus.
Venite adoremus (ter)
Dominum.

Aeterni Parentis splendorem aeternum,
Velatum sub carne videbimus,
Deum infantem pannis involutum.
Venite adoremus (ter)
Dominum.

Pro nobis egenum et foeno cubantem
Piis foveamus amplexibus ;
Sic nos amantem quis non redamaret ?
Venite adoremus (ter)
Dominum.

Traduction de Don Gaspar Lefebvre (Missel Vespéral Romain) :

Accourez, fidèles, joyeux, triomphants :
Venez, venez à Bethléem.
Voyez le roi des Anges qui vient de naître.
Venez, adorons,
Venez adorons le Seigneur.

Dociles à la voix céleste,
les bergers quittent leur troupeau
et s’empressent de visiter son humble berceau
Et nous aussi, hâtons-nous d’y porter nos pas.
Venez, etc.

Nous verrons celui qui est la splendeur éternelle du Père,
caché sous le voile d’une chair mortelle;
Nous verrons un Dieu enfant enveloppé de langes
Venez, etc.

Embrassons pieusement ce Dieu devenu pauvre pour nous
et couché sur la paille;
Quand il nous aime ainsi,
Comment ne pas l’aimer à notre tour ?
Venez, etc.

Un commentaire

  1. Très émouvant en effet que ces voix enfantines louant Dieu dans cette belle langue orientale sous les ors de la république.
    Ce qui surprend également c’est le discours du premier ministre qui n’a peu ou prou manifester publiquement son soutien aux chrétiens en général.
    Le miracle de Noël !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*