« Urgence » en Irak : de qui se moque-t-on ?

urgence en irak eiil

« Bon, François, je sais que ça t’embête mais il va falloir se résoudre à s’occuper du dossier Irakien si on veut gagner quelques points de popularité. » C’est sans doute ce qu’a dit son conseiller à François Hollande ces jours-ci.

En effet, lors de l’ouverture de la conférence sur la paix et la sécurité en Irak ce matin au Quai d’Orsay, François Hollande a affirmé qu’il n’y avait « pas de temps à perdre » face à l’État islamique.

Pas de temps à perdre ?

L’Etat Islamique (EI) est une organisation terroriste islamique prônant le djihad fondée le 13 octobre 2006 par le regroupement de six groupes djihadistes dont Al-Qaïda en Irak. Entre 2004 et 2013, l’EI commet 1 452 attentats en Irak. Uniquement de mars à novembre 2013, ces attentats font 6 000 morts. Ils ont également rejoint la rébellion en Syrie contre Bachar el-Assad et ont donc pu s’en donner à cœur joie dans les massacres et exactions diverses. Soit dit en passant, on sait que la France a livré des armes aux rebelles libyens ainsi qu’aux rebelles syriens, à savoir notamment des mitrailleuses de calibre 12.7 mm, des lance-roquettes, des gilets pare-balles, des jumelles de visée nocturne et des moyens de communication. On en vient donc à comprendre que les djihadistes de l’EI utilisent vraisemblablement des armes… françaises. Cocorico.

Lire la suite sur Vexilla Galliae

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.