GB : l’UE « démocratiquement non viable »

« Le désenchantement public au Royaume-Uni vis-à-vis de l’UE n’a jamais été aussi grand », a déclaré aujourd’hui le chef de la diplomatie britannique William Hague à Berlin, prônant un rôle accru des parlements nationaux sans quoi l’Union deviendra « non viable démocratiquement ».

« Les gens estiment que l’UE est trop souvent quelque chose qu’on leur impose, pas quelque chose sur quoi ils ont leur mot à dire. Le façon dont (le traité de) Lisbonne a été ratifié au Royaume-Uni sans consultation des électeurs a contribué à ce sentiment », a dit Hague à Berlin. « Les gens estiment que l’UE est un processus à sens unique, une énorme machine qui absorbe le pouvoir de décision des parlements nationaux au profit du niveau européen où tout est décidé. Cela doit changer », a-t-il insisté lors d’un forum de politique étrangère, auquel ont participé ses homologues allemand Guido Westerwelle et finlandais Alexander Stubb.

« Si nous ne pouvons pas montrer que le pouvoir de décision peut revenir aux parlements nationaux, alors le système deviendra démocratiquement non viable », a-t-il poursuivi. « Les pays de l’eurozone doivent faire ce qu’ils ont à faire pour résoudre la crise, mais la façon d’avancer pour l’UE dans son ensemble n’est pas plus de centralisation et d’uniformité mais plus de flexibilité (…), qui permet des degrés différents d’intégration dans plusieurs domaines, de sorte qu’ils ne désavantagent pas ce qui ne veulent pas participer à tout et préservent les choses que nous apprécions tous », a encore dit Hague.

Le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.