Les Français désenchantés par l’UE

Castabe-04-europefrir

Seuls 38% des Français considèrent la construction européenne comme une source d’espoir, tandis que 37% y voient même une source de crainte, selon un sondage BVA publié aujourd’hui par le Parisien. « Les Français vivent en ce moment un véritable désenchantement à l’égard de l’Europe », affirme BVA, qui relève que jamais depuis 10 ans la part des personnes percevant la construction européenne comme une source d’espoir n’avait été aussi faible. A titre de comparaison, elle était de 50% en décembre 2011.

L’institut note que « la fracture » entre ceux qui se perçoivent comme les gagnants et ceux qui se considèrent comme les perdants de la construction européenne est désormais « spectaculaire ». Les seniors, les cadres, les urbains, les personnes disposant de hauts revenus, les sympathisants des partis de gouvernement voient encore majoritairement l’Europe comme une source d’espoir alors que les jeunes actifs (25-34 ans), les ouvriers, les « rurbains », les personnes aux revenus moyens-inférieurs et les sympathisants de l’extrême gauche comme de l’extrême droite la voient très majoritairement comme une source de crainte.

Alors que l’Europe traverse crises et plans d’austérité drastiques, une majorité des sondés s’accordent cependant sur un point: soixante-quinze pour cent pensent que ces dernières annés, l’UE a été inefficace (peu efficace 56% et pas efficace du tout 19%).

Enquête BVA réalisée pour l’Institut de relations internationales et stratégiques (Iris) les 14 et 15 février 2013 auprès de 1069 personnes, échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Ces personnes ont été recrutées par téléphone et interrogées par internet. Méthode des quotas.

Le Figaro

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.