Michel Zink : «Le français risque de devenir une langue morte comme le latin»

Professeur au Collège de France et secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, il appelle écrivains et professeurs à prendre soin du français menacé de se fragmenter en différents dialectes. Michel Zink a participé à un ouvrage collectif, Le Bon air latin (Fayard), dans lequel une quinzaine de personnalités expliquent …

Lire la suite